The Creative Van chez les Irlandais - Partie 2 - The Creative Van
Prendre la route ne s’improvise pas. On pourrait croire qu’il n’y a qu’à mettre la valise dans le coffre, penser à la bouteille d’eau à côté du siège conducteur, resserrer les sangles sur le toit, claquer la porte, fermer la maison, et rouler après avoir vérifié que le portail s’était bien fermé.
creative, van, vanlife, creativevan, trip, travel, portfolio, freelance, life, design, blog, graphic, motion, 3D, fourgon, aménagé, voyage, travel, #vanlife, création, studio, graphiste, thecreativevan, clara, flo, florian, identité, visuelle, logotype, agence, communication, studio
22246
post-template-default,single,single-post,postid-22246,single-format-standard,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

The Creative Van chez les Irlandais – Partie 2

Nos articles sont écrits en français et en anglais. La version anglaise est en bas de page.

Our posts are both written in french and english. English version is below this article.

Le décor du Connemara

Indescriptible à première vue sauf peut-être avec ces mots que nous avons tant entendus et/ou chantés. « Terres brulées au vent, des landes de pierres (…) autour des lacs et des nuages noirs qui viennent du nord ». Du vent, de la tourbe, cette terre molle qui s’enfonce à chacun de vos pas, une météo capricieuse, mais de larges collines vertes et ocres encadrant des lacs : voilà ce qui constitue le légendaire Connemara.

Terres où le mouton est roi

Sur le haut de Diamond Hill, vous avez la tête dans les nuages et le vent souffle à vous faire perdre l’équilibre sur les pierres alignées en escalier pour atteindre le sommet. Mais le panorama à 360° est digne de l’ascension. On croirait escalader un sommet au dénivelé démesuré mais nous n’aurons fait « que » 450 mètres de dénivelé. On se rappellera bien qu’en bas, là où la voiture est garée, c’est le niveau de la mer et nous pouvons être fiers des 7km parcourus pour arriver au sommet et faire le tour de la colline.  En haut de la crète, entre deux vertiges, il ne faut pas oublier de jeter un œil à droite sur l’épaisse forêt de conifères dans la vallée, puis sur la gauche et la Kylemore Abbey qui trône au bord d’un lac, et enfin se retourner et admirer la vue au-delà des rochers que l’on vient de franchir – des lacs et des monts (les Bens) qui plongent dans l’océan.

Kylemore Abbey

En route ensuite en direction du Killary Fjord. Ce fjord permet d’admirer à perte de vue les différentes collines plongeant dans ce bras de mer. Prochaine destination, le comté de Mayo et Wesport. La route la plus courte est la N59, mais pourquoi ne pas faire un détour ? En empruntant la R335 : la Doo Lough Valley s’offre à nous juste après Delphi. Des dizaines de petits torrents se précipitent le long des flancs des collines dans le lac, et font toute la magie et la quiétude du lieu.

En ces terres d’ailleurs, le mouton est roi et trône parfois au milieu de la route.

Achill Island, une découverte insoupçonnée de l’île d’Émeraude

Pour trouver l’île mystérieuse, il faut laisser derrière soi le Mont du Croagh Patrick, lieu emblématique de pèlerinage sur les traces de là où St Patrick aurait jeuné pendant 40 jours. Plus haut, plus vers l’Ouest, se cache une île mystérieuse, car nous ne l’avions à la base pas inscrite à notre itinéraire. Achill Island apparaît après un petit pont, après avoir traversé des plaines et découvert des plages de galets rosés. Cette île regorge d’activités : randonnées, activités en mer… Nous opterons pour la randonnée « balisée » de 2h30 au sud de l’île au départ de Bleanaskill, juste derrière le Pattern’s pub – un balisage qui consiste à repérer tous les 50m le prochain piquet planté dans la tourbière et doté d’une petite flèche verte qui vous aide à avancer au milieu de cet enfer de terres détrempées. Mais les points de vue de cette ballade qui coupe à travers les champs de moutons en valent la peine.

Vers le village fantôme de Slievemore, il semblerait que d'autres lieux puissent être hantés

Plus loin, les bandes de sable blanc de Keel offrent une vue exceptionnelle sur les falaises de l’île. A Dooagh, lieu de départ d’un chemin de marche vers les ruines de Slievemore, village abandonné du 12ème siècle, les dauphins font leur apparition dans la baie. SI vous cherchez un village fantôme plus récent, un pub où la nature a repris ses droits attise la curiosité à l’entrée du chemin vers Slievemore.

Mais le clou du spectacle se trouve aux confins de l’île, à l’ombre du Croaghaun, au bord des eaux claires, sur le sable fin et blanc de Keem Bay. La vue est imprenable : les côtes de l’Irlande apparaissent dans la brume au-dessus de l’Océan du fait de la chaleur, le ciel prend des teintes roses au coucher du soleil. Difficile de décrire un peu mieux l’atmosphère qui règne sur ce lieu – il faudra que vous y passiez pour comprendre la magie du lieu.

De la culture de la tourbe comme combustible naturel
En arpentant les terres du Connemara et de Mayo, vous verrez peut-être sur le bord de la route des sillons de terre, comme si un camion avait roulé dans la boue un peu trop fraîche en laissant derrière lui des amas de terre. Il s’agit en fait de tourbe qui sèche pour en faire un combustible ! Le climat humide et les terres gorgées d’eaux favorisent le développement d’une plante, la sphaigne, qui se développe au-dessus des déchets organiques. Cette végétation forme la tourbe, exploitée puis séchée sous forme de mottes avant de chauffer les foyers irlandais.

Curieux paysage irlandais qui trouve toute son explication dans la culture d'un combustible naturel
Le Donegal, coupé du reste du monde

Ce comté le plus au Nord-Ouest du pays vous téléporte sur des routes qui traversent de grandes plaines, encadrées de collines rocheuses. Un décor plutôt surprenant et inattendu en Irlande, mais qui n’en est pas pour autant désagréable. Vous voilà au milieu des « Glen », de grandes vallées, où coulent les rivières, qui rappelle les Alpes comme le Glen Gesh Pass.

Le Glenveagh National Park représente une belle balade le long d’un lac, et surtout dans les jardins du château, si toutefois vous évitez la cohue. Une dernière ballade et un dernier coucher de soleil avant de passer la frontière avec l’Irlande du Nord.

The Creative Van – Visiting Irish lands – Part II

Connemara’s landscape – a mythic place

The land, the wind, the lakes and the dark skies of Connemara. All these elements compose the landscape of Connemara, with an unpredictable weather, but high green and brown hills.

On top of Diamond Hill, your head is in the clouds while your feet touch the ground. The wind nearly blows you off the stairs, composed of aligned rocks supposed to lead you to the summit. Hiking up there is not easy, but the view is worth it, we can guarantee it. Also, you can be proud of yourself and the 7km you walked because even if the summit is only 450 meters high, you start from sea-level, where your car is parked. While on top of the mountain, don’t forget to have a look on your right at the massive forest of pine trees you see down there in the valley, and on your left, try and find the Kylemore Abbey, proudly standing on the shore of a lake. The view right behind you should not be forgotten – turn around and admire the numerous lakes and the « Bens » surrounding you, facing the ocean.

After this visit of the Connemara National Park, hit the road towards Leenaun, deep down the Killary Fjord. If the weather is on your side, you might have a breath-taking view on this well-known landscape, for it is the longest fjord in Ireland.

Next stop – Mayo County and Wesport. To go there, don’t drive north the N59. Leave the short-cuts for next time and make a detour by the R335: you will cross the Doo Lough Valley right after Delphi. Hills, small rivers, a gigantic lake – all the elements for a magical place which conveys a calm atmosphere. The Sheep is the king of this land and stands in the middle of the road.

Achill Island – a mysterious discovery at the corner of the road

To find this island, you will have to drive beyond the Croagh Patrick, where St Patrick fasted for 40 days, and which has become a pilgrimage site. There, on the western side of the county of Mayo hides Achill Island, a pleasant discovery of our trip which was not on the planned itinerary. After pink stones beaches, vast plains, and a bridge, you are on Achill Island – the right place for outdoor activities on earth and sea.

We started our tour of the Island by the marked path that crosses the island, starting in Bleanaskill, at Pattern’s pub. Following the mark will make you stop every 50 meters to try and find the next wooden post that help you find your way in the peaty soil. But the panorama is well worth the few hazardous steps in the fields.

Further on the road, the white sand of Keel beach offers a unique view over the cliffs of the island. In Doaagh, where you can start a walk to the ruins of a ghost village from the 12th century, the dolphins often find it funny to come and play in the bay. What’s more, if you are looking for a real ghost village, a pub, where nature found its way back in the building, will tease your curiosity on the right side of the walkway to Slievemore.

But the best part of Achill Island lies at the end of the road, in the shadow of the Croaghaun mountain, by the shore of Keem Bay’s white sand and deep blue water. The view is unique – you see shadows of the coast of Ireland on the horizon, the sky turns into pink colours at sunset. The atmosphere is quite hard to describe – I’m afraid you’ll have to stop by to see for yourself how magic this place is.

Focus – Peat extraction
If you drive through Connemara and Mayo Country, you might witness in the fields particular layers of mud, as if a truck had driven in fresh mud leaving traces behind. In fact, it is peat moss, which has been extracted and left here to dry and turn into fuel. The climate in Ireland is so humid that the peat moss develops above the organic wastes and damp lands. Once extracted and dried, it is used to warm up Irish homes.

County of Donegal, in another world

The county of Donegal located in the highest north-western part of the country will lead you in place that gets inspiration from the Rocky Mountains in some parts. A rather unexpected place for us in Ireland, but not unworthy. Long roads are crossing plains right in the middle of « Glens », those plains with a river in the middle that reminded us of the Alps. The Glen Gesh Pass is one of these sceneries. Also, the Glenveagh National Park offers great walks along the lake, and great gardens right by the castle to wander around. You might manage to avoid the big buses and the tourists. A last walk and sunset before we head to Northern Ireland for a few days.

Tags:
No Comments

Post a Comment