The Creative Van chez les Irlandais - Partie 1 - The Creative Van
Prendre la route ne s’improvise pas. On pourrait croire qu’il n’y a qu’à mettre la valise dans le coffre, penser à la bouteille d’eau à côté du siège conducteur, resserrer les sangles sur le toit, claquer la porte, fermer la maison, et rouler après avoir vérifié que le portail s’était bien fermé.
creative, van, vanlife, creativevan, trip, travel, portfolio, freelance, life, design, blog, graphic, motion, 3D, fourgon, aménagé, voyage, travel, #vanlife, création, studio, graphiste, thecreativevan, clara, flo, florian, identité, visuelle, logotype, agence, communication, studio
22180
post-template-default,single,single-post,postid-22180,single-format-standard,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

The Creative Van chez les Irlandais – Partie 1

Nos articles sont écrits en français et en anglais. La version anglaise est en bas de page.

Our posts are both written in french and english. English version is below this article.

16 heures de ferry plus loin… Nous poursuivons notre route au gré des panneaux aux vaguelettes bleues, indicateurs des chemins à prendre pour être sur la Wild Atlantic Way – route mythique et sauvage aux panoramas à couper le souffle. Il s’agit ici d’éviter les raccourcis et de se lancer dans la conquête des vertes prairies par les petites routes.

C'est parti pour une épopée irlandaise le long de routes étroites et sinueuses
Sur les rivages des lacs de Killarney

Killarney est notre première découverte au Sud-Ouest du pays. Une façon pour nous de sauter à pieds joints dans les paysages irlandais – de grandes étendues, du vert, des couleurs ocres et des moutons. Et encore des moutons. Ça y est, nous sommes catapultés dans les clichés que nous avions pu voir avant notre départ, mais qui détiennent une part de vérité.

Une randonnée autour de Muckross Abbey and House finira de nous propulser sur les sentiers verts irlandais, le long des pierres recouvertes de mousse dans les forêts que l’on croirait enchantée. La route pour observer les plus beaux panoramas depuis le Lady’s view ou au bord des lacs, est étroite, bordée par des murets. Non seulement il faut conduire à gauche, mais il faut également éviter les bus dans les virages, et comprendre pourquoi les routes sont paradoxalement limitées à 100 km/h quand dépasser 50km/h semble être un challenge.

L’époustouflant Ring of Kerry et la Dingle Peninsula

Préparez-vos yeux, vous n’allez pas manquer d’être époustouflé. A chaque virage, son lot de surprise. Les routes en épingle à cheveux bordent l’océan. Le vert et le bleu semblent se parfaire sous le soleil qui est à nouveau à nos côtés pour la fin de la route. La route est longue, il n’y a pas grand-chose à faire à part conduire, s’arrêter, et s’étonner des changements de couleurs permanents dans le ciel.

Les détours sont les meilleurs choses qui puissent vous arriver sur cette route. L’un d’entre eux vous mènera sûrement à Valentia Island. La pointe ouest de l’île disparait derrière les nuages, et c’est là que se cache tout l’intérêt : aller marcher sur une bande de terre qui semble flotter au-dessus des eaux tumultueuses avec au loin les mystérieuses îles Skellig, que l’on voit apparaître dans la brume.

Le meilleur spot vraisemblablement pour les voyageurs en van se tient sur une route qui semble mener au bout du monde, où vos seuls voisins seront les moutons pour la nuit. Au creux des baies de la péninsule de Dingle, vers Ventry, à l’abri du vent et où le pub en bord de route représentera une pause bien méritée au coin du feu ou autour de la table de billard.

Des allures de fjords sur des routes du bout du monde font tout le charme du Ring of Kerry, sur lequel il faut prendre le temps d'admirer la vue
Doolin, patelin folklorique et les majestueuses Cliffs of Moher

En remontant vers le nord, surtout, passez votre chemin lorsque vous verrez le Visitor Center des Cliffs of Moher. Rendez-vous à Doolin au bord de l’Océan quelques kilomètres en contrebas. De là, partez arpenter à pied le Cliffs of Moher Coastal Walk. Préparez vos jambes et vos yeux, et un esprit vif pour savoir où vous mettez les pieds, certains classeraient ces falaises parmi les lieux « dangereux » à visiter hors chemins touristiques étant donnés les bourrasques de vent et les bords de la falaise qui s’étiolent. Mais en arrivant par le sentier côtier, vous serez frappés au détour d’un rocher par les majestueuses falaises à gravir. La roche se dessine sous vos yeux de l’autre côté de la baie. Comment ne pas se sentir dépassé par ce que la nature a su façonner au fil des ans sur la roche ?

Bonnes adresses et folklore irlandais : Si vous avez une petite faim en rentrant de la ballade des falaises, arrêtez-vous dans le jardin du Ivy Cottage pour le repas. Cette terrasse au début de Fisherstreet attirera forcément votre attention avec ses petites tables, sa décoration discrète cachée dans les arbres – tous les ingrédients d’un endroit cosy où l’on se sent à la maison. Vous ne pourrez pas résister devant les parts de gâteaux géantes derrière la vitrine qui répandent une odeur doucement sucrée quand vous viendrez passez la commande au comptoir. Achetez-les à emporter – comme ça vous pourrez les manger quand vous aurez un autre spot peut-être moins charmant et que vous aurez besoin de réconfort !

Pour une halte en soirée, engouffrez-vous dans le O’Connor’s Pub, charmé par les sons des violons et de la guitare qui en proviennent. Prenez un verre de Bailey’s et savourez cet instant typiquement irlandais où il fait bon écouter la pureté des instruments, sans amplis, et partager la joie des musiciens attablés avec une pinte, simplement au milieu du pub.

Nous quitterons doucement le comté du Clare après avoir fait le tour le long de la baie de ces terres arides et rocailleuses que l’on appelle le Burren, et qui semble être devenu un adjectif pour donner un semblant touristique à tout ce qui se trouve dans cette région. Galway à quelques kilomètres de là frétille et nous irons à la rencontre de ces pubs et de ces concerts de musique irlandaises. Mais nous préférerons la quiétude d’un port pour passer la soirée, après avoir franchi le panneau qui nous souhaitait la bienvenue sur les terres du Connemara.

Selon le dernier recensement de 2016, il y aurait plus de moutons que d'habitants en Irlande.. Pourquoi cela ne nous surprend-il même plus?

The Creative Van – Visiting Irish lands – Part I

A ferry and 16 hours later… We’ll now hit the road following the panels showing the blue little waves, pointing the direction of the Wild Atlantic Way, a mythic road with breath-taking views along the way. We are not looking for the shortcuts but trying to discover the green lands of Ireland driving the small roads.

On the shores of the Killarney lakes

Killarney is our first stop on our bucket list in Ireland, in the South-Western part of the country. Time for us to plunge into the Irish landscapes – vast lands, green and ochres colours and to meet sheeps. Here we are, fully immersed in Irish clichés that turn out to be so true in a way. The trail that goes around Muckross Abbey and House is ideal to finalize the process of immersion, wandering along the path and rocks covered with moss in the forests.

The roads, to have a look at the views over the valley such as the Lady’s view, are narrow and surrounded by low-walls. Not only do you have to drive on the left, but also try to avoid the buses in the curves, while trying to understand why such roads would have a 100km/h speed-limit when you can barely go over 50km/h.

The Breath-taking Ring of Kerry and Dingle Peninsula

While in the County of Kerry, get ready. You will never get enough of stunning views. Each curve brings its share of surprises. The roads with hairpin curves border the ocean. Green and blue go along perfectly together under the sun that decided to shine over us. The road is quite long, there is not so much to do but take your time, enjoy driving, take a break to look at the views, and amaze yourself with the changing colours.

Making some detours will be the best part of your trip. One of them might lead you to Valentia Island. The western side of the island disappears under the clouds, and that’s where all the interest is hidden. Go and have a walk on part of a land that is floating above the sea, while watching the mysterious Skellig Islands.

The best spot if you’re a van traveller might be just at the end of a narrow road leading to the end of the world, where sheeps will be your only neighbours. In the Dingle Peninsula, you’ll find spots near Ventry, sheltered from the wind and where the pub in the middle of the road represents a good place from a break by the bonfire or around the pool table.

Doolin, the folkloric corner of Ireland and the majestic Cliffs of Moher

By driving North on the Wild Atlantic Way, do not stop at the Cliffs of Moher’s Visitor Center. Let’s meet at Doolin, a few miles down the road. From there, put on hiking shoes and go on the Cliffs of Moher Coastal Walk. Your legs will not forget it, neither will your eyes. Be careful on each step as the cliffs are said to be among the most dangerous when you leave the touristic tracks, given the high winds and the steep trails. But by arriving under the Cliffs of Moher by the costal walk you’ll be stunned with the majestic cliffs. The rocks are all shaped one by one by nature. How can you not feel overwhelmed by what Mother Nature managed to design years after years?

Nice spots and Irish traditions: coming back from the walk, if you’re ever hungry, have a look at the Ivy Cottage menu. This small place by the beginning of Fisherstreet will catch your eye that’s for sure – all the ingredients are here to make you feel at home: tables outside, nice decoration hidden in the trees. You will of course never resist the gigantic pieces of cakes on the counter when going in to order for your table. Just so you know: you can buy take-away. For later, when you’ll stop in a less charming spot, and you’ll need some comfort food.

If you stop there by night, dive into the Irish atmosphere in the O’Connor’s Pub. The sound of the violins and other instruments will make you come in. Have a drink, maybe a Bailey’s and cherish this pure Irish moment, listening to the sounds of instruments, sharing a moment with those musicians who sat there for a beer as well.

We are leaving the County of Clare driving all the way to Galway, through the Burren. It seems to be a great adjective to put in front of your touristic place to lure more tourists in the region, but not that impressive. Galway, on the other side of the bay, is a lively city. Wandering around the streets, listening to music and stopping from time to time in a pub is a great way to discover it. However, to sleep as a vanlifer, you might go a few miles away, on the coast, right after the panel that greet you in the mythic Connemara.

Tags:
No Comments

Post a Comment