Prendre la route – Mode d’emploi - The Creative Van
Prendre la route ne s’improvise pas. On pourrait croire qu’il n’y a qu’à mettre la valise dans le coffre, penser à la bouteille d’eau à côté du siège conducteur, resserrer les sangles sur le toit, claquer la porte, fermer la maison, et rouler après avoir vérifié que le portail s’était bien fermé.
creative, van, vanlife, creativevan, trip, travel, portfolio, freelance, life, design, blog, graphic, motion, 3D, fourgon, aménagé, voyage, travel, #vanlife, création, studio, graphiste, thecreativevan, clara, flo, florian, identité, visuelle, logotype, agence, communication, studio
21530
post-template-default,single,single-post,postid-21530,single-format-standard,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Prendre la route – Mode d’emploi

Nos articles sont écrits en français et en anglais. La version anglaise est en bas de page.

Our posts are both written in french and english. English version is below this article.

Note de la rédaction

 

Nous ne prétendons pas connaître la meilleure façon de faire mais cherchons juste à témoigner de notre vécu. Ces étapes sont les nôtres et le temps de préparation pour un tel voyage est propre à chacun. Il peut être plus court, plus long, emprunter d’autres voies. Cela restera une partie intégrante du chemin parcouru, parfois semé d’embûches, mais tant que la route est belle, profitez du paysage et n’oublions pas « L’important ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même (R. L. Stevenson, écrivain). 

Prendre la route ne s’improvise pas. On pourrait croire qu’il n’y a qu’à mettre la valise dans le coffre, penser à la bouteille d’eau à côté du siège conducteur, resserrer les sangles sur le toit, claquer la porte, fermer la maison, et rouler après avoir vérifié que le portail s’était bien fermé. Au pire pour ce dernier point, vous ferez demi-tour après quelques kilomètres, ou vous vous direz que vous reviendrez dans quelques jours.

Pour nous, il n’y pas de demi-tour envisagé dans les prochaines semaines, et il y a bien plus qu’une valise à préparer. Il y a tout un attirail cuisine / salle de bain/ chambre / salon / bureau à embarquer à bord de notre van. Ça y est, nous y sommes. Nous déménageons dans 6m2 pour quelques mois et pour une aventure qui, en réalité, a déjà commencé.

 

Partir à l’aventure ne s’improvise pas. Vous avez en tête des personnes qui plaquent tout, du jour au lendemain pour prendre le premier avion qui décolle, en laissant au hasard le choix de la destination et sans anticipation ? Enfin, dans les films peut-être. Plus pragmatiques, nous avons cherché à préparer l’aventure. Pour que le départ soit plus serein, mais ne perde rien de la magie du projet.

 

Mini-guide des étapes que nous avons suivies pour se lancer sereinement sur les routes du vieux continent :

1 – Nourrir l’esprit

Nos rêves d’enfants, ce que nous avons appris lors de précédents voyages, les expériences des autres vanlifers et leurs partages sur les réseaux sociaux, les blogs de voyages, les livres que l’on a pu nous offrir au gré des occasions. C’est l’accumulation de petits riens et de grandes discussions qui nous ont permis de faire mûrir le projet et concrétiser l’idée d’un voyage de plusieurs mois. Nous avons progressé sur les questions essentielles : Comment ? Où ? Pourquoi ? Et les réponses ont fini par sonner comme une évidence : en van aménagé. En Europe. Pour expérimenter un autre mode de vie.

2 – Créer des conditions favorables au départ

Partir à l’aventure c’est se dire qu’on va changer d’environnement et de quotidien, et il faut anticiper les conséquences sur son logement actuel et son travail et ne pas négliger ses relations familiales et sociales. Nous avons annoncé notre projet à nos proches, donné un préavis pour l’appartement, préparé les cartons à stocker, et mis en stand-by notre vie professionnelle pour quelques mois.

3 – Concrétiser l’achat et l’aménagement de notre maison sur roues

Choisir le modèle n’a pas été une mince affaire. Après des heures à observer le moindre utilitaire que nous croisions, et parce que dorénavant, nous faisons bien la différence entre un L1H1 (comprendre longueur 1, hauteur 1) et le maxi-format du L3H3, nous avons opté pour un L2H2 : un Renault Master. Nous avons écumé les petites annonces d’utilitaires, passé des heures au téléphone et la perle rare s’est finalement présentée à 50km de chez nous.

Clara et ses petits bras mesurant les 1,40m de largeur du lit.

Nous avions ensuite décidé d’avoir recours à un professionnel pour aménager notre van. Nous avons faire plusieurs devis en fonction de la qualité de l’aménagement que nous voulions, et avons fini par faire équipe avec « Into the Van » en Bretagne, dans le golfe du Morbihan.

Nous ne compterons pas le nombre d’heures passées à faire un petit benchmark d’autres aménagements et à dessiner les croquis de notre future maison sur roues.

2 mois plus tard, panneau solaire fraîchement installé sur le toit et douche fonctionnelle, nous avons récupéré notre véhicule. Il ne restait plus qu’à peindre et le décorer intérieurement, puis il sera prêt à accueillir nos affaires et nos aventures quotidiennes.

4 – Finaliser le départ

Ça y est, nous lâchons les pinceaux pour prendre le volant. Les affaires sont rangées et chaque chose a trouvé sa place dans le van. Notre site web est fin prêt à être dévoilé. Chaque checklist a été checkée et re-checkée. Départ pour l’Irlande dans quelques jours, let’s work and roll !

Peinture et vernis posés, décorations installées, prêts pour prendre la route !

Hitting the road – A 4-step method

Notes from The Creative Van

 

We do not claim that we hold the truth about getting ready to start a roadtrip, but we are merely sharing our experience. The following steps are ours and time to prepare and set things up for such a trip are to be defined by each person. It might be shorter, longer, follow other paths. In the end, we will all have come a long way, as long as the road is beautiful, keep enjoying the view. Let’s not forget the wise words from R. L. Stevenson, writer « I travel not to go anywhere, but to go. I travel for travel’s sake. The great affair is to move ».

Hitting the road is not to be improvised. We might think that you only have to put your suitcase in the trunk, put a bottle of water by the driver’s seat, tighten the straps on the roof, slam the door, lock the house, and finally drive, after you last checked that the gateway was well closed. On this last point, you might come back after a few miles, or you will convince yourself that anyway, you’ll be back in a few days.

 

For us, there will be no turn around in the coming weeks and there is so much more than one suitcase to pack. There is a full kitchen / bathroom / bedroom equipment to take aboard our van. Here it comes. We are moving into a 6 square-meter place for a few months, going on an adventure, that has, in fact, already begun.

 

Going on an adventure is not to be improvised. You have in mind this kind of people that leave it all behind, to suddenly take the first flight, leaving to chance the choice of the place they will end up in ? Well, in movies, that might happen. As we are more pragmatic, we’ve been preparing this adventure. So that the departure would be calmer, but still magical.

           

Here are the four steps we followed to peacefully hit the road of our old continent :

1 – Feed the mind

Our childhood dreams, what we have learnt from previous trips, experiences shared by others vanlifers, books we’ve been given on various occasions. The conglomeration of bits and pieces of this and that, and long talks helped us mature the project of travelling for several months. We have questionned ourselves about how, where and why. And answers were eventually obvious : in a converted van, in Europe, to experience a new lifestyle.

2 – Create the favourable conditions for our departure

Goign on an adventure means changing our day-to-day life and our close environment, and we had to anticipate these consequences on our accomation and work, but also think about how we would handle it with friends and families. We informed our loved ones that we would be travelling for a few months, gave advance notice for our flat, stored our furnitures and took a break from our current worklife for a few months.

3 – Buying a vehicle and making it our new home on wheels

To choose the kind of van we wanted was not easy. We spent hours looking at any van we came across in the streets, and we now have a great knowledge of the different kinds of van available on the market. We finally chose a Renault Master, L2H2. We looked at any ads we found on the internet and spent hours on the phone discussing the utility vehicles. Eventually, we found the perfect vehicle not so far from our place.

We then decided to hire a professionnal to convert the van. Given the kind of equipment we wanted, we finally chose to team with Into the Van, in Bretagne, in the Morbihan bay.

 

We will not add up all hours spent researching which kind of interior layout we wanted. Two months laters, with solar pannels on the roof, and even a shower, we got our converted-van back. A few more decorations and paintings to do, and we will be able to hit the road.

4 – Give the final touch and hit the road

Here we are, finally in the driver’s seat. Everything has found its place in the van, our website is ready. We have checked numerous times that we had not forgotten anything. Off to Irlande in a few days, let’s work and roll !

Tags:
No Comments

Post a Comment